Besoin d'aide ? 01.83.62.02.14

 Quelle quantité de chocolat faut-il manger pour bénéficier de ses vertus ?

"Comme tout, il n'y a pas de raison d'en abuser. Aujourd'hui on sait qu'effectivement la molécule la plus intéressante dans le cacao, ce sont les polyphénols. Les polyphénols sont des antioxydants puissants. Des études ont montré qu'avec un chocolat noir avec un pourcentage de cacao suffisant (environ 70%), on avait un effet antioxydant puissant. Et dix grammes de chocolat par jour suffisent pour avoir l'effet de protection cardiovasculaire. Il n'est donc pas nécessaire de manger une tablette de chocolat entière pour avoir cet effet.

"À partir de dix grammes de chocolat par jour, on a un effet positif. Il n'est donc pas nécessaire de prendre des quantités importantes. On dit souvent que le chocolat est bon pour la santé mais il est très calorique, il peut faire prendre du poids… Il n'est pas nécessaire d'en consommer beaucoup pour avoir les effets positifs."

 Comment choisir le meilleur chocolat ?

"Le meilleur chocolat, c'est celui qu'on aime. Il faut avoir une certaine culture du chocolat, il faut s'y intéresser, savoir pourquoi on l'aime et au fur et à mesure, on va pouvoir découvrir qu'il y a des pourcentages de cacao bien différents. Ensuite il y a l'aspect santé et le chocolat noir est vraiment préconisé à des pourcentages de cacao assez élevés.

"Avec la fève de cacao, on est à 100% de cacao. Mais tout dépend de ce que l'on recherche. Si on recherche la finesse du chocolat, aux alentours de 70% de cacao cela devient intéressant car on a toute la déclinaison de l'épice, du floral, de tout ce qui comporte le goût du cacao. Quand on est dans l'amer assez puissant, on a moins cette habitude. Si on consomme des cacaos de très haute qualité, des cacaos très fins, très raffinés il n'y a pas l'amertume, elle n'est pas trop puissante et cela est intéressant."

 Quelle est la différence entre le chocolat noir et le chocolat au lait ?

"Le chocolat noir, c'est juste du cacao. La fève de cacao est mélangée (pâte de cacao) avec du sucre. Pour une tablette de chocolat noir, il y a 30% de sucre. Le reste, c'est du cacao. Pour la tablette de chocolat au lait, on rajoute dans la pâte de cacao du sucre et de la poudre de lait.

 Le chocolat est-il interdit aux diabétiques ?

"Non, le chocolat n'est pas interdit aux diabétiques. Le régime du diabétique a changé. Aujourd'hui on parle plus des index glycémiques, c'est-à-dire de consommer des aliments qui ne font pas trop monter la glycémie. Or le chocolat quand il n'est pas trop sucré, ne fait pas tellement monter la glycémie. L'index glycémique se situe vers 25-30, il est assez bas. On n'a pas de contre-indication, mais il ne s'agit pas d'en faire des orgies. Il vaut mieux prendre un chocolat noir peu riche en sucre. Mais étant donné qu'il y a un effet de protection cardiovasculaire, le diabétique a des artères qui doivent être protégées. Le fait de consommer du chocolat n'est donc pas inintéressant.

"Aujourd'hui des études montrent qu'avec dix grammes de chocolat noir par jour, ce qui est très peu, on a moins de 50% de maladies cardiovasculaires. Vous ne trouvez aucun médicament qui va vous apporter cette baisse de morbidité au niveau de la maladie cardiovasculaire. Le chocolat est très puissant, beaucoup plus qu'en prévention de bien des possibilités apportées par des médicaments. On a du plaisir à manger du chocolat mais il a aussi des vertus incontestables aussi bien pour les accidents vasculaires cérébraux que pour l'infarctus ou l'hypertension car cela dilate les vaisseaux et ça fait baisser le cholestérol ce que l'on oublie trop souvent."

 Y a-t-il des allergies connues au chocolat ?

"Il y a de vraies allergies au chocolat mais elles sont rares, par des protéines du cacao… Cela est assez rare, en revanche on s'est aperçu que quand il y avait des allergies, il s'agissait souvent d'allergies croisées, c'est-à-dire que les protéines de lait ou des traces de fruits à coque sont des causes fréquentes d'allergie et elles ont pu contaminer un chocolat noir dans la chaîne de production."

 Le chocolat aide-t-il à lutter contre la dépression ? 

"Le chocolat n'est pas un médicament contre la dépression. Il n'y a pas d'effet dose-dépendant. Il y a de la sérotonine et de l'optamine dans le chocolat. Mais il faudrait 30 kilos de chocolat pour avoir un effet comme le cannabis. Ces molécules donnent simplement au chocolat un effet antidéprime qui diminue la sensibilité au stress."

 Peut-on développer une dépendance au chocolat ?

"Non, on ne peut pas développer une dépendance au chocolat. Il ne s'agit pas d'une vraie dépendance. Par définition, une dépendance se caractérise par le fait qu'on ne puisse pas consommer le produit pendant quelques heures ou quelques jours, que l'on soit toujours obligé d'augmenter les doses… On peut manger du chocolat tous les jours mais si un jour on part dans un pays tropical, et si on ne mange pas de chocolat pendant dix jours, on ne va pas se rouler par terre, on ne va pas en mourir… Il n'y a donc pas de vraie dépendance au chocolat.

"En revanche à partir du moment où cela fait sécréter des endorphines, que le circuit de récompense est activé, et que l'on a repéré que le produit était sympathique, on n'est pas maso donc on va aller rechercher ce produit, en reprendre… Pour les endorphines, certains font du sport. Pour le chocolat, le mécanisme est le même. On sait que le chocolat va nous faire du bien donc on y retourne."

 Le chocolat a-t-il des vertus aphrodisiaques ?

"Dans le chocolat, on trouve la phényléthylamine qui est la molécule de l'amour. Elle est sécrétée pendant les rapports sexuels. Mais ce n'est pas parce que l'on prend du chocolat avec de la phényléthylamine que l'on va avoir un orgasme. Toutefois une étude a montré que les Anglaises préféraient le chocolat à un rapport sexuel."

(Source : Par La rédaction d'Allodocteurs.fr)